Accueil > Débat et réflexion > Rencontre > Statut de l’artiste

Statut de l’artiste

Dans le cadre d’une formation sur les droits humains et les droits culturels, L’Art Rue a organisé en juillet 2016 un temps public sous forme de table-ronde consacrée à la question du statut de l’artiste en Tunisie.

Pour nous, la question des droits culturels et du statut de l’artiste avait toute sa pertinence sur le territoire tunisien au moment où le Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine poursuivait un travail de mise en place de nouvelles lois autour du statut de l’artiste en Tunisie.
Pour les artistes tunisiens, le constat est le suivant : précarité économique de leur situation, absence de statut et, pour certains, difficultés réels à exercer leur art pour des raisons d’atteinte à la liberté d’expression artistique.

Cette table-ronde exclusivement dédiée au statut de l’artiste en Tunisie et animé par le journaliste Hatem Bourial a réuni Mme Sonia M’Barek – Ministre de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine, M. Bilal Aboudi – Coordinateur au sein du Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine du Programme d’Appui au Secteur de la Culture en Tunisie et Maître Omar Labiadh – avocat spécialisé sur la question des droits artistiques.

Ce temps d’échanges a permis aux participants d’acquérir des connaissances sur les textes juridiques, les conventions ratifiées par la Tunisie en matière de Droits Humains et de susciter la réflexion sur la diversité en Tunisie et la situation des groupes vulnérables. La table-ronde s’est poursuivie en groupes de travail selon 8 branches d’activités recouvrant ainsi tous les aspects constitutifs du quotidien de l’artiste : promotion sociale et légale ; liberté de création et le journalisme culturel ; production, distribution et diffusion ; entreprenariat et financement ; accessibilité, réseaux et mobilité ; éducation et formation ; développement et citoyenneté ; espace public.
Ces ateliers ont débouché sur une série de recommandations concrètes car il s’agissait de partir des constats du local pour déterminer une ligne de conduite globale.

  • Partenaires

    Fondation DROSOS, Open society Foundations, MIMETA, Artwach Africa d'Arterial Network, ministère de la Culture et de la Sauvegarde du patrimoine

Cette résolution d'écran n'est pas supporté.

Veuillez essayer un autre dispositif.