Accueil > Art et éducation > Écoles > Ecole primaire Rue El Marr

Ecole primaire Rue El Marr

Trois architectes : Chiraz Chtara, Narjes Abdelghani et Alia Belhaj Hammouda et leurs 15 étudiants de l’Ecole nationale d’architecture et d’urbanisme-ENAU ont été au service des élèves de l’école pour créer un espace dédié à la pratique d’activités artistiques. Elus démocratiquement pour représenter leurs condisciples (atelier de droit civique), un groupe de 16 élèves de l’école a ainsi pu rêver, imaginer et concevoir le futur espace. Comme pour tous les « Change ta Classe ! », le projet a été mené dans une démarche participative incluant les élèves et leurs parents, la direction de l’école et les instituteurs, les professeurs de  et leurs étudiants, les maîtres d’œuvre et les artisans du quartier.

Les élèves questionnés par les architectes et les étudiants ont évoqué un besoin d’espace, d’ouverture, de liberté, de souplesse, d’un environnement ordonné mais qui puisse être adapté et agencé selon les activités pratiquées. L’ancien atelier de bricolage transformé en dépotoir, et sélectionné pour le projet, ne pouvant être restauré et réaménagé, a été démoli. Le nouveau bâtiment a été construit selon les critères esthétiques et fonctionnels désirés par les enfants. L’espace pourrait être décrit comme étant une plateforme modulable : ouvert sans poteaux et sans murs, il permet de vider la salle au besoin pour pratiquer des activités corporelles. L’esprit architectural de ce projet est une discussion entre le besoin fondamental d’ouverture et de liberté et l’intimité protectrice ; entre modernité (grand espace lumineux, fonctionnel, modulable) et tradition (mobilier confectionné par des artisans de la médina de couleur verte et rouge choisis par les enfants) ; entre le besoin d’une culture qui nourrit et élève (espace optimisée pour la pratique des arts) et l’appel de la nature qui apaise et stimule (espace ouvert sur le jardin qui sera entretenu par les élèves).

©Safa Ben Brahim

  • Partenaires

    Partenaires structure : fondation DROSOS, Open Society Foundations, MIMETA. "Déconstruire la violence par l’Art" est co-financé par l’Union Européenne. Partenaires projets : IFT, Cité de l’Architecture & du Patrimoine.

Cette résolution d'écran n'est pas supporté.

Veuillez essayer un autre dispositif.