Rochdi Belgasmi

Cette plongée au cœur de l’imaginaire populaire tunisien et de la célèbre Zohra Lambouba, danseuse idolâtrée qui enflammait les nuits ramadanesques par une danse du ventre sensuelle et lumineuse, s’appuie sur un travail sur la mémoire, les histoires, la danse populaire et l’imaginaire d’un quartier. Rochdi Belgasmi très connu en tant que danseur-interprète devient ici chorégraphe.
Durant cette résidence et afin de nourrir la création de l’artiste, un travail historique et de collecte d’archives et de témoignages vivants autour de la danse populaire féminine et des Kafichantas est mené par une sociologue.

A telecharger
  • Partenaires

    Fondation DROSOS, MIMETA,
    Avec l'aide du Marengo Club

Cette résolution d'écran n'est pas supporté.

Veuillez essayer un autre dispositif.