Boyzie Cekwana

Dans le cadre de Dream City 2017, Boyzie Cekwana, performeur et chorégraphe, a choisi de travailler auprès de certaines minorités en Tunisie et sur la question de la différence réprimée ou de la conformité forcée, et de la violence qu’elle engendre. L’artiste souhaite poursuivre et approfondir son travail en l’ouvrant plus largement et en intégrant d’autres associations  mais aussi des chercheurs et experts susceptibles d’amener des outils pour « faire face » et renforcer les capacités et la confiance de ces minorités. Au-delà de la performance artistique, Boyzie souhaite commencer à créer une sorte d’archive contemporaine, en récoltant des récits mais aussi les interactions entre associations, des idées…, etc. pour la reconnaissance des droits de ces minorités en Tunisie.

  • Partenaires

    L’Association L’Art Rue est soutenue par la Fondation DROSOS, [en partie] par l’OPEN SOCIETY FOUNDATIONS et par MIMETA

    Ce projet est soutenu par en partie par la Fondation Heinrich Böll

Cette résolution d'écran n'est pas supporté.

Veuillez essayer un autre dispositif.