Fabrique d'espaces artistiques

Au cœur de la Médina de Tunis, l’Art comme vecteur de dialogue et de développement social et humain du territoire.
Résidences artistiques 2018 – L'Art Rue

En 2018, dans la cadre de son programme de résidences artistiques L’Art Rue accueille six artistes ou collectifs artistiques qui viendront créer avec les populations de la médina de Tunis, pendant des durées de 2 à 3 mois. Leurs sorties de résidence donneront lieu à des événements publics.

Résidences artistiques 2018

Les artistes sélectionnés sur dossier pour ce programme sont :

Rochdi BELGASMI – « Lambouba » / Danse – Tunisie
Une plongée au cœur de l’imaginaire populaire tunisien autour de la célèbre Zohra Lambouba, danseuse idolâtrée, icône de Bab Souika. Un travail sur la mémoire, les histoires, la danse populaire et l’imaginaire d’un quartier.

Boyzie Cekwana – Danse/Théâtre – Afrique du Sud
Cet artiste poursuivra un travail entamé en 2017 sur la notion de minorités, la question de la différence, de la conformité et de la violence dans la société tunisienne.

Amira HAMDI – Ecriture / Slam – Tunisie
Jeune poétesse et slameuse repérée durant Dream City 2017, Amira Hamdi travaillera autour des minorités développant une écriture sur la douleur de l’exclusion, le regard de la société tunisienne sur « l’Autre »…

KABINET K – Danse – Belgique
Cette compagnie développera un travail collectif intergénérationnel dans le cadre d’une résidence artistique avec des enfants de la médina, des danseurs contemporains et musiciens tunisiens. Il s’agit de rechercher une symbiose, une entente, une liberté particulière par le corps.

Nour Riahi – Ecriture – Tunisie
Jeune auteure dramaturge repérée durant Dream City 2017, Nour Riahi a entamé depuis quelques années un travail d’introspection grâce à l’écriture. Cette résidence lui permettra de développer sa démarche accompagnée par la dramaturge égyptienne Laila Soliman.

Zied ZOUARI, Ghassen FENDRI et Imed El HAMDI – « Electro Btaihi » / Musique – Tunisie
Une résidence qui commencera dans les régions, sous forme de workshops, pour explorer les musiques traditionnelles du territoire (maalouf, soufi, musiques des îles, amazigh) avant de se poursuivre dans la médina, à L’Art Rue, pour aboutir à un concert et l’enregistrement d’un CD.

Photo ©Nao Maltese

Cette résolution d'écran est en construction..

Veuillez essayer une résolution supérieure